Retour à la page d'actualités

l'Hypnose, la Sophrologie & la PMA

Vers quel accompagnement aller pour activer les ressources nécessaires à un parcours en PMA?

C'est une question que se pose bon nombre de couples quand le diagnostique de l'infertilité tombe et que le processus médical prend forme pour concevoir un bébé et faire de ce projet une priorité.

Le protocole s'engage et avec lui l'ascenseur émotionnel démarre.

Osciller entre la peur de l'échec (+++), la peur des traitements, la communication (ou pas) à l'entourage, la confiance dans la médecine, la crainte dans ses capacités corporelles, la peur d'être "trop stressée" et de bloquer ses capacités reproductives... tout un panel de questionnements mentaux qui tel le hamster dans sa roue ne cessent de ruminer la haut.

Alors que faire? qui voir?

Je suggère de prendre un temps introspectif pour cibler au mieux ses besoins et ne pas forcément aller vers la porte où la lumière est éclairée, ou tout le monde suggère d'aller.

Ce qui est utile à une personne A n'aura pas le même effet sur une personne B.

Ce temps introspectif est utile et nécessaire car dans un moment de chamboulement émotionnel, d'adaptation à une situation de vie nouvelle, chaque personne a en soi des résonnances qui lui sont propres, des craintes qui lui sont personnelles et des ressources (corporelles et/ou mentales) là encore variables en fonction de chacun.

Prendre ce temps de reflexion nécessite de se questionner sur l'impact qu'engendre POUR MOI cette situation dans un premier temps:

- qu'est ce que je ressens? (nommer les émotions, est ce de la colère, de la peur, de la culpabilité, de la jalousie)

- quelle émotion prend le dessus?

- quelles sont les répercussions sur mon corps? mon sommeil? mon entourage?

- quelles sont les ressources que je perçois comme aidantes? (voir des amis, faire du sport, marcher au grand air, parler ou encore travailler sur soi pour agir non pas sur les circonstances mais sur ma manière de les gérer...)

C'est dans un second temps que le choix de l'accompagnement se pose.

Vais-je travailler en priorité sur mes émotions? vais-je développer des techniques de gestion du stress? vais-je privilégier le sport comme thérapie naturelle pour évacuer les tensions? vais-je choisir de développer mon réseau amical ou familial comme bulle de soutien dans cette période chaotique?

Au délà de l'alliance naturelle avec le thérapeute qui participe grandement au bon déroulement des séances et à l'évolution positive des ressources de la personne, interroger ses besoins est la meilleure façon d'aller au bon endroit au bon moment, de choisir en confiance d'activer les ressources qui sont en chacun de nous, de se surprendre dans une nouvelle capacité d'aborder les situations à venir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'accompagnement en PMA que je propose en hypnose et en sophrologie, n'hésitez pas à me contacter :-)

06.82.00.14.85

blandine.sophrologie@gmail.com

www.nantes-beaulieu-sophrologie.com

Ajouté le 13-01-2020

image transat